Autorisation de don de sang désormais accordée aux homosexuels

Il y a quelques années en arrière, le don de sang était réservé à certaines catégories de personnes et interdit aux autres, en l'occurrence aux homosexuels. Cette situation jugée inégale a été au cœur d'une remise en cause qui aujourd'hui a favorisé son ouverture à tous. Autrement dit, toute personne, quelle que soit son orientation sexuelle, est désormais autorisée à donner du sang. C'est une décision attendue depuis bien des années.

Plus de restrictions pour être donneur

Désormais, point d'inégalité entre les personnes souhaitant donner du sang. C'est du moins ce qu'on peut retenir de l'annonce faite ce mardi 11 janvier 2022 par Olivier Véran qui faisait état de ce que le don de sang est désormais accessible à tout le monde, y compris les homosexuels. Lire les détails ce site. Cela marque la fin d'une stigmatisation à laquelle étaient soumis ces derniers, et une progression considérable en ce qui concerne le droit des personnes LGBTQ. En effet, avec l'avènement de l’épidémie du Virus de l’Immunodéficience Humaine (VIH) qui a mis le monde entier sous choc, les homosexuels étaient interdits depuis lors de donner leur sang. Et ce, pour des raisons de santé.

Les conditions pour être donneur

Le décret a été pris le mardi 11 janvier passé de l'année en cours pour donner le feu vert aux homosexuels de faire désormais don de leur sang. Cependant, un certain nombre de conditions sont définies pour être donneur dont principalement la nécessité que la personne soit âgée de 18 ans à 65 ans et jouisse d'une parfaite santé. Par ailleurs, certains critères peuvent l'éliminer. Par exemple, si le supposé donneur pèse moins de 50 kilos, a subi une greffe ou une transfusion, il ne sera pas autorisé à donner du sang. Il en sera de même pour ceux qui suivent des traitements médicamenteux ou développent une maladie qui se transmet par voie sanguine.